Historique du Marketing

 Etudier et analyser le passé permet de mieux comprendre et d’appréhender le futur.

Certains prétendent que les récits de Marco Polo constituent des rapportscommerciaux ou que Jésus Christ a été le plus grand homme de marketing de tous les temps !

En 1650, au Japon, Mitsui à Tokyo ouvre le 1er grand magasin avec un large assortiment de produits en fonction des besoins des clients et…un remboursement possible.

Avant la fin du XVIII ème siècle (1770), durant la première révolution industrielle anglaise, apparaissent les premières démarches Marketing avec des industriels (Mathew Boulton et Josiah Wedgewood)  qui souhaitaient élargir leurs marchés vers une consommation de masse et trouver des débouchés pour leurs produits, au-delà  de « upper class & nobility ».

 Les marques alors sont quasiment absentes, les produits achetés sont essentiellement des génériques

 La première agence de publicité est ouverte en Angleterre, en 1841 (Volney B. Palmer). Puis quelques décennies plus tard, dans d’autres pays. Ces Agences se contentent dans un premier temps de vendre de l’espace publicitaire pour accompagner des annonces dans les journaux.

Apparaissent des marques comme Pear Soap (1860), Henkel (1876), la poudre dentifrice du Dr Lyon (1874), la lessive des frères Lever (1880). American Tobacco (1881), Johnson & Johnson et Coca Cola (1886), Kodak (1887) ou Heinz (1888). Ils proposent aussi des emballages plus attractifs.

En 1850 ouvre les premiers Magasins à prix unique aux Etats Unis et en France en 1930 : Prisunic, Uniprix et Monoprix. Mais aussi au début du siècle Le Bon Marché à Paris. (Tamilia, 2003)

En 1870, la vente par correspondance  se développe avec l’apparition des services postaux aux Etats-Unis.

En 1899, Parker propose dans son catalogue plus de 40 stylos de 1,5 $ à 20 $

Dès le début du 19ème siècle les industriels allemands mettent l’accent sur la nécessité de produits de qualité, et sur la satisfaction des goûts des consommateurs.

En 1905, création à Havard d’un cours Marketing … HEC en 1965 !

La vente en « cash and carry » est lancée en 1908

Dès 1910, apparaissent les premières études de Marché « market research » pour y détecter « scientifiquement » de nouvelles opportunités, basées sur des faits et améliorer les prises de décisions commerciales. (Eastman en 1916), A.C. Nielsen en 1923 et Gallup en 1935 aux USA, GfK en 1934 en Allemagne ou l’IFOP en France, crée par Jean Stoezel en 1938.

 En 1912, Charles Hyot publie : « La gestion scientifique de la force de vente »

 Le « self-service » est instauré en 1916. «Si on laisse la ménagère livrée à elle-même, elle se vend à elle-même en moyenne bien davantage que ce que le meilleur commis parvient à lui vendre derrière son comptoir les jours les plus fastes » (M. Zimmermann, 1955, cité dans Tedlow, 1996)

 En 1918, apparition aux US des premiers départements de Marketing… La SNCF en 1969 !

L’Agence Havas crée une branche publicitaire en 1920

En 1928, L’Agence JWT (John Walter Thompson) interroge 44 000 consommateurs dans 12 pays (dont plus de 10 000 pour General Motors avec son slogan « a car for every purse and purpose ».

Elle avait engagé en 1920 le Psychologue J.B. Watson qui affirmait qu’il était nécessaire de comprendre le comportement des consommateurs.

En 1927, Coca-Cola supprime sa force de vente… pour créer un service à la clientèle : « les représentants  deviennent des pédagogues, en matière de réfrigération, de gazéification et d’hygiène »

La crise de 1929 intensifie la concurrence. Se développe alors de nouvelles techniques comme la segmentation et le développement de la notion de Marque.

La situation économique se caractérise par une pénurie de certains biens. Le problème de l’entreprise n’était pas de vendre ses produits, mais de les fabriquer

En 1931, l’ouvrage : « Population and its Distribution », avec une diffusion payante de plus de 3 000 exemplaires.

En 1936, apparaît la machine de Turing, cet appareil est un super calculateur universel programmable, autrement dit le premier ordinateur

En 1937 nait l’AMA (American Marketing Association) ainsi que le Journal of Marketing

Entre 1944 et 1957 des auteurs placent enfin le consommateur au centre de la démarche commerciale. (J. McKitterick, P. Drucker, F. Borch, R. Keith, Th. Levitt, Alderson…). On parle alors d’une « culture client », où le marketing dit « relationnel »

Aux Etats-Unis, le nombre des Hypermarchés est passé de 8 en 1945, à 3840 en 1960

Des années 1950 à 1980 : Les « 30 glorieuses » permettent l’apparition d’une société de consommation, les ménages s’équipent massivement. Pendant toute cette période, les entreprises vont améliorer de plus en plus leur offre produit et leurs techniques de distribution

En 1962, nait l’ancêtre de l’internet. Joseph Carl Robnett Licklider, décrivit les interactions sociales qui seraient possibles avec un réseau d’ordinateurs. Après plusieurs années de développements l’ARPANET est mis en action en décembre 1970 et en 1972 le premier mail est échangé.

Aujourd’hui : « la communication évolue de la réclame  vers une communication participative où le client s’implique dans la conception de l’offre et du message (interactivité, web 2.0, user generated content…).

La communication de masse évolue vers des techniques plus ciblées, voire personnalisées, avec le marketing direct (courriers postaux, appels téléphoniques) puis l’usage massif des technologies de communication électroniques à partir des années 2000 (courriers électroniques, sites Web, marketing sur téléphone mobile…) couplée aux bases de données nominatives » (Pierre Volle)

(Selon des informations de Pierre Volle, qui  enseigne dans plusieurs programmes, notamment dans l’Executive MBA de l’université Paris-Dauphine – Ecole des Sciences des Gestion de l’UQAM (Montréal). REMERCIEMENTS

« Le marketing et son histoire » de Thierry Maillet aux éditions Pocket Agora

 

Publicités